Une hausse des prix dans le Pays basque

1 Juin, 2021

Les prix augmentent considérablement au Pays basque depuis l’arrivée de nouveaux habitants, notamment venant de Paris. En effet, de nouveaux acheteurs choisissent d’investir au Pays basque notamment en achetant des résidences secondaires. Les prix du marché sont donc en hausse et cela a un impact pour les habitants de la région qui ne parviennent plus à pouvoir vivre dans cette région.

Des inscriptions avec écrit « Le Pays basque n’est à vendre » sont apposées devant les agences immobilières locales ainsi que sur les maisons en vente. En effet, les locaux n’apprécient guère de voir de nouveaux habitants arriver pour y acheter des résidences secondaires, surtout avec l’augmentation des prix que cela a causé.

Dans la commune de Guéthary par exemple, plus de la moitié des propriétés sont des résidences secondaires de telle sorte que le prix du m² est désormais estimé à 7 400 euros.

Mais ce n’est pas la première fois que de tels évènements se produisent puisque cela été déjà arrivé dans les années 2007-2008 lorsqu’un mouvement Irrintzi avait saboter et plastiquer de nombreuses agences immobilières et maisons de vacances.

Ce qui attise aussi la colère des riverains c’est que désormais il y a 12 000 logements vacants au Pays basque et 42 000 résidences secondaires sur les 158 communes qui composent la région. Cela laisse donc peu d’offres sur le marché contre une demande qui ne faiblit pas bien au contraire.

ville a voir au pays basque
Fabien & Michael

Continuer votre lecture

Les tours Hermitage Plaza ne verront pas le jour

Dessinées par Sir Norman Foster, les tours Hermitage Plaza de 320 m de haut, qui devaient accueillir des appartements et des penthouses, un hôtel de luxe de cinq étoiles, des restaurants et bars panoramiques, un centre de thalasso panoramique, des espaces de bureaux,...

Les précisions du futur « Pinel+ »

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du Logement, a dévoilé les critères de qualité d’usage qui seront applicables au « Pinel + ». Une nouvelle trajectoire pour la loi de défiscalisation PINEL, avec une décroissance progressive, et une échéance en 2024. ...