Des taux d’intérêts toujours faibles

20 Mai, 2021

Les dernières données sur les taux d’intérêt hypothécaires qui ont été publiées montrent que les taux d’intérêt hypothécaires des emprunteurs français sont toujours faibles. Le prix moyen enregistré par la Banque de France en mars était de 1,18%, inférieur au 1,22% de février, ou légèrement supérieur au plus bas historique de décembre 2019, alors qu’il était de 1,17%, et se situe dans un contexte de léger rebond. En termes de production de crédits: Après une lente évolution en début d’année, la Banque de France a observé un léger rebond: le volume de production de crédits en mars serait estimé à près de 17,7 milliards d’euros contre 15,5 milliards d’euros en février.

L’Observatoire CSA du Crédit Logement a dressé le même constat concernant le mois d’avril. Il a d’ailleurs même remarqué une nouvelle baisse par rapport à la période précédente. La moyenne nationale est passée de 1,11% en mars à 1,07%. Le ratio des prêts à 20 ans est même tombé en dessous de 1% à 0,99%. Début mai, la dernière grille échangée par les courtiers est également restée en bon état, avec peu de changement.

Cette baisse perdure, mais jusqu’à quand ? Les courtiers se montrent plutôt optimistes quant à l’évolution de ces taux d’intérêt à court terme, mais l’environnement économique actuel jette un doute sur les perspectives pour le second semestre. Evidemment, la hausse des rendements des emprunts publics français observée depuis le début de cette année n’a pas d’effet sur le coût des crédits hypothécaires, qui se situe à un niveau relativement bas.

R3358ee4ff2c3ab10aa41ab36c5dc13d9
Fabien & Michael

Continuer votre lecture

Les tours Hermitage Plaza ne verront pas le jour

Dessinées par Sir Norman Foster, les tours Hermitage Plaza de 320 m de haut, qui devaient accueillir des appartements et des penthouses, un hôtel de luxe de cinq étoiles, des restaurants et bars panoramiques, un centre de thalasso panoramique, des espaces de bureaux,...

Les précisions du futur « Pinel+ »

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du Logement, a dévoilé les critères de qualité d’usage qui seront applicables au « Pinel + ». Une nouvelle trajectoire pour la loi de défiscalisation PINEL, avec une décroissance progressive, et une échéance en 2024. ...