Le marché immobilier des Hauts-de-Seine se porte mieux que jamais

30 Avr, 2021

La crise sanitaire a eu un impact non négligeable pour chacun que ce soit sur notre économie, notre vie quotidienne et sociable, sur notre santé.. Mais pas sur l’immobilier des Hauts-de-Seine, ou du moins, le Covid a su avoir un impact positif sur le marché immobilier de ce département. En effet, au lieu de baisser comme dans le reste de la Capitale, les prix ont au contraire augmentés dans les Hauts-de-Seine, si bien que l’écart de prix entre la Capitale et les Hauts-de-Seine, tend à se réduire de plus en plus.

De ce fait, il a été constaté que les biens de luxe, tels que des maisons et appartements estimés à des millions d’euros, se sont particulièrement bien vendus pendant cette période. Ce n’est un secret pour personne, l’immobilier de prestige a su rester impassible ou presque au Covid. Bien au contraire, sur l’ensemble du territoire français, que ce soit sur la Côté d’Azur ou en région parisienne, de plus en plus de transactions portant sur des biens de luxe ont eu lieu.

Une évolution s’est faite ressentir depuis le mois de mai 2020, notamment en raison du confinement, de plus en plus de personnes ont décidé d’investir dans des communes du département des Hauts-de-Seine comme Sceaux, Saint-Cloud ou encore Rueil Malmaison. Cela a eu pour conséquence d’engendrer une hausse de 18% des prix pour les appartements qui sont les plus prisés surtout s’ils disposent d’un extérieur. Le prix au m² pour ces appartement atteint même 8 393€/m² et 7 481€/m² selon une étude faite par Barnes. De même que les acheteurs de ces biens sont aussi de plus en plus jeunes par rapport aux années précédentes. Ces nouveaux acheteurs ont de nouveaux critères, c’est-à-dire qu’en général ils sont à la recherche de plus d’espace, d’un extérieur mais aussi d’être à proximité des transports, et de disposer de commerce de proximité. Si le bien dispose d’un extérieur, le prix au m² peut même encore augmenter de 1 000 euros et ainsi atteindre 9 500€/m² pour le même bien.

PNG2YQJ5EGF3SZLRV2PV7UJAVQ
Fabien & Michael

Continuer votre lecture

Les tours Hermitage Plaza ne verront pas le jour

Dessinées par Sir Norman Foster, les tours Hermitage Plaza de 320 m de haut, qui devaient accueillir des appartements et des penthouses, un hôtel de luxe de cinq étoiles, des restaurants et bars panoramiques, un centre de thalasso panoramique, des espaces de bureaux,...

Les précisions du futur « Pinel+ »

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du Logement, a dévoilé les critères de qualité d’usage qui seront applicables au « Pinel + ». Une nouvelle trajectoire pour la loi de défiscalisation PINEL, avec une décroissance progressive, et une échéance en 2024. ...