Le marché immobilier de la Côte d’Azur serait il parvenu à résister à la crise ?

21 Mai, 2021

La crise sanitaire a eu un impact sur le marché immobilier qui est indéniable. Nous constatons qu’à Paris une légère baisse des prix du marché se fait ressentir notamment dans l’ancien qui est le secteur immobilier le plus touché par la crise sanitaire. Également le COVID a eu pour conséquence de réduire le nombre de transactions immobilières, en effet avec les nombreuses mesures sanitaires moins de ventes immobilières ont été réalisées en 2020, ainsi que début 2021.

Néanmoins cette crise ne semble pas avoir trop affecté le marché immobilier de la Côte d’Azur et pour cause, une légère baisse de 7% seulement s’est faite ressentir par rapport à l’année 2019 où 27 000 ventes avaient été recensées.

Alors comment expliquer que cette région ait été très peu touchée par les conséquences de la crise sanitaire ? Avec les différents confinements et couvre feu, les clients ayant un projet immobilier ont eu tendance à accentuer leurs recherches sur des maisons afin de disposer notamment d’un extérieur et d’une pièce en plus pour le télétravail. C’est ainsi que l’on constate que les ventes concernant des maisons ou appartements en rez-de-jardin ont augmentées elles aussi.

Également suite aux conséquences de cette crise nous constatons que les projets immobiliers des investisseurs notamment dans cette région avaient évolués. En effet le recours à des investissements immobiliers afin de louer via Airbnb était très prisé des investisseurs. Néanmoins depuis cette crise les investisseurs ont préféré désormais privilégier les locations longue durée plutôt que de mettre en place un Airbnb.

Cependant quand bien même les résultats des transactions a été plutôt bon sur la Côte D’Azur, l’année 2021 pourrait être un peu plus compliquée avec des offres en baisse ainsi qu’un stock aussi qui faibli.

15806698 1592231129.85

Fabien & Michael

Continuer votre lecture

Les tours Hermitage Plaza ne verront pas le jour

Dessinées par Sir Norman Foster, les tours Hermitage Plaza de 320 m de haut, qui devaient accueillir des appartements et des penthouses, un hôtel de luxe de cinq étoiles, des restaurants et bars panoramiques, un centre de thalasso panoramique, des espaces de bureaux,...

Les précisions du futur « Pinel+ »

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du Logement, a dévoilé les critères de qualité d’usage qui seront applicables au « Pinel + ». Une nouvelle trajectoire pour la loi de défiscalisation PINEL, avec une décroissance progressive, et une échéance en 2024. ...