Et si Paris gagnait en attractivité ?

2 Juin, 2021

Suite à la crise sanitaire, nous avions pu constater que de nombreux parisiens choisissaient de quitter la Capitale en faveur de certaines communes de la Petite Couronne notamment. Selon les données de l’INSEE, c’est près de 12 000 Parisiens qui ont quitté la capitale dans les 5 ans chaque année. Le deuxième confinement n’a pas inversé ce phénomène. Néanmoins, des clients sont toujours intéressés par la Capitale notamment chez les super-riches. Ces super-riches sont des personnes disposant d’une fortune nette de plus de 30 millions de dollars. Selon les dernières recherches mondiales menées par Knight Frank Real Estate Network parmi les 100 villes à travers le monde sélectionnées, Paris se classe au troisième rang des villes les plus attrayantes à leurs yeux.

En prenant en compte les diverses grèves, ou encore les gilets jaunes et les attentats, Paris a tout de même su attirer des acheteurs. Malgré la crise du Covid, ces clients fortunés n’ont pas arrêté leurs projets immobiliers dans la Capitale. Paris est positionnée dans le classement derrière Londres et New York mais elle est devant Tokyo, Los Angeles, Pékin ou encore Berlin. ce qui plaît particulièrement à ces investisseurs c’est le style de vie à Paris qui arrive d’ailleurs 2e sur ce critère, derrière Londres mais devant New York.

Pour les biens estimés à plus de 5 millions d’euros, le prix moyen d’un appartement à Paris est de près de 23 000 euros le mètre carré, et chez Junot Properties/Knight Frank par exemple, le prix moyen d’un bien est estimé à environ 6,5 millions d’euros. Bien que pendant la crise du Covid il n’y ait pas eu d’étrangers dont les budgets étaient généralement supérieurs à ceux des Français, le prix au mètre carré était stable.

R629c186f220879507a01c2a9f0d05ecb
Fabien & Michael

Continuer votre lecture

Les tours Hermitage Plaza ne verront pas le jour

Dessinées par Sir Norman Foster, les tours Hermitage Plaza de 320 m de haut, qui devaient accueillir des appartements et des penthouses, un hôtel de luxe de cinq étoiles, des restaurants et bars panoramiques, un centre de thalasso panoramique, des espaces de bureaux,...

Les précisions du futur « Pinel+ »

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du Logement, a dévoilé les critères de qualité d’usage qui seront applicables au « Pinel + ». Une nouvelle trajectoire pour la loi de défiscalisation PINEL, avec une décroissance progressive, et une échéance en 2024. ...