Bordeaux, une ville qui séduit

4 Juin, 2021

L’immobilier bordelais ne semble pas rencontrer de difficultés suite à la crise sanitaire. En dépit des multiples confinements que nous avons vécu, les prix du marché bordelais n’ont pas enregistré de baisse. En réalité, les prix ont même été en hausse de 7,5% sur un an rendant le m² à 5 103 euros. Pour expliquer ce phénomène, il est nécessaire de comprendre qu’une forte demande concernant les biens à Bordeaux, se fait ressentir. De l’autre côté, face à cette augmentation de la demande, l’offre a commencé à diminuer. D’ailleurs on remarque que ce sont notamment les loyers qui ont le plus augmenté de près de 5,6% lors de l’année 2020. En moyenne, les loyers sont autours de 792 euros par mois avec les charges comprises.

De plus, avec les changements que nos vies ont rencontrés durant la crise sanitaire, nos habitudes de travail et de vie ont été changées considérablement. Les acheteurs sont donc désormais à la recherche de biens plus grands avec un extérieur. Ainsi, les programmes immobiliers dans le neuf tendent à séduire de plus en plus de ménages français.

La ville de Bordeaux est donc une ville particulièrement attractive, très appréciée des étudiants et des cadres. Elle figure au classement des 5 meilleures villes en France pour acheter un bien en tant qu’investissement locatif. De plus, la ville jouit d’une réputation à travers le monde pour ses vins. Également, son architecture plaît aussi énormément. Cette ville est d’ailleurs depuis l’année 2007 inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Et depuis quelques temps, Bordeaux vise à augmenter le nombre de parcs et d’espaces verts pour apporter une meilleure qualité de vie encore aux habitants.

Cette ville est aussi bien desservie car elle bénéficie de nombreux transports en commun comme par exemple le tramway, le bus ou le BAT3.

bordeaux 1
Fabien & Michael

Continuer votre lecture

Les tours Hermitage Plaza ne verront pas le jour

Dessinées par Sir Norman Foster, les tours Hermitage Plaza de 320 m de haut, qui devaient accueillir des appartements et des penthouses, un hôtel de luxe de cinq étoiles, des restaurants et bars panoramiques, un centre de thalasso panoramique, des espaces de bureaux,...

Les précisions du futur « Pinel+ »

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du Logement, a dévoilé les critères de qualité d’usage qui seront applicables au « Pinel + ». Une nouvelle trajectoire pour la loi de défiscalisation PINEL, avec une décroissance progressive, et une échéance en 2024. ...